Le soleil se couche derrière Angkor-Vat

André Delacroix – 1916

L’œuvre « Le soleil se couche derrière Angkor-Vat » est une œuvre orientaliste.

La peinture orientaliste est marquée par une utilisation de couleurs aux tons chauds, privilégiant des teintes rouges, jaunes ou brunes et des contrastes accentués.

Les thèmes abordés dans la peinture orientaliste sont assez variés, mais ont pour point commun de se référer à des thématiques orientales, ou tout au moins à la vision occidentale de l’orient.

Au XIXe siècle, on trouve surtout des scènes de harem, des scènes de chasse et de combat ou bien encore des représentations de paysages typiques, comme les déserts, les oasis ou les villes orientales.

Quelques altérations observées à l’examen de cette œuvre :

  • Déchirures franches
  • Lacunes de couche picturale
  • Toile déformée vue du dessus
  • Toile déformée vue du revers

 

Voici quelques exemples d’interventions réalisées lors de la restauration de l’œuvre :

Déformation aplanie après cartonnage ponctuel

La toile a retrouvé sa planéité grâce à l’utilisation d’une spatule chauffante sur la toile très légèrement humidifiée et la mise sous presse.

 

 

 

Le soleil se couche_déchirure avant-atelier LB
Déchirure avant la pose de steps

Les steps sont de petits fils de fibre de verre collés de part et d’autre des lèvres des déchirures pour assurer leur maintien.

 

 

 

Le soleil se couche_déchirure après-atelier LB
Déchirure après la pose de steps
Masticage et façonnage d’une lacune de couche picturale

Les lacunes et déchirures ont été comblées par un mastic qui a été façonné afin qu’il n’y ait pas de discontinuité visuelle entre le relief de la lacune et son pourtour.

 

 

 

 

 

Le soleil se couche_vernis encrassé-atelier LB
Vernis encrassé et oxydé en cours d’allègement

L‘allègement du vernis à l’aide d’un solvant a permis de révéler la richesse et la variété des couleurs d’origine ainsi que de nombreux détails jusque là occultés.